Ubuntu-Developer-Summit

vUDS 13.11

A contrario des précédents vUDS, qui avaient été relativement pauvres en nouveautés, cette nouvelle édition, qui marque le début du cycle de développement d’Ubuntu 14.04 LTS (The Trusty Tahr), a fourni de nombreuses informations sur le futur de la distribution.

En effet, nous sommes au tout début de la période de développement de la future mouture d’Ubuntu. Cette version sera d’autant plus importante, car elle deviendra une version avec une période de soutien étendue (Long Term Support, LTS). Comme à notre habitude, nous allons faire un tour des plus intéressantes annonces ayant été tenues lors des multiples rencontres en ligne de cet Ubuntu Developers Summit (vUDS). On rappellera, avant toute chose, que ces annonces sont sujettes à de possibles évolutions et que rien n’est gravé dans le marbre.

 

Le discours d’ouverture

Après les explications concernant le fonctionnement du vUDS par le responsable de la communauté d’Ubuntu, Jono Bacon, le fondateur d’Ubuntu, Mark Shuttleworth, a pris la parole pour présenter les prochaines orientations souhaitées pour Ubuntu 14.04 LTS.

En ce qui a trait à la partie mobile, M. Shuttleworth réaffirme l’importance de la stratégie de convergence. Trusty devrait permettre d’affiner Ubuntu Touch pour smartphones et d’en distribuer officiellement une première version pour les tablettes numériques.

Selon lui, Canonical serait en contact avec des constructeurs qui seraient intéressés au déploiement d’Ubuntu Touch en même temps sur les deux plateformes (téléphones et tablettes), mais Shuttleworth est resté encore très flou quant à une possible mise en marché dans l’avenir à court terme. Il en a également profité pour évoquer que les dernières allégations d’espionnage informatique, qui ont éclaboussées récemment la NSA et les trois grands géants de l’informatique (Google, Apple et Microsoft), avaient poussé certaines institutions à s’intéresser davantage à Ubuntu Touch.

Toujours dans cette stratégie de convergence, il a également fait allusions au possible portage d’applications d’Ubuntu Touch vers la version pour postes de travail. Certaines pourraient même devenir des applications par défaut dès Ubuntu 14.04 LTS. On pense notamment au logiciel de calendrier ou encore à l’application dédiée aux réseaux sociaux.

Mais pour cela, il faudra d’abord résoudre de nombreux problèmes. Les applications devront certes être utilisables par la gestuelle, mais aussi à l’aide d’un clavier et d’une souris, ce qui n’est pas encore le cas. Là aussi, un groupe de développeurs et l’équipe dédiée au design s’attellerait à cette tâche. Si l’apparition de ces applications dans les dépôts officiels d’Ubuntu paraît réaliste, l’échéancier est plus serré pour qu’elles soient implantées en tant qu’applications par défaut.

Tout comme pour les versions précédentes, une petite équipe devrait également s’occuper de l’optimisation des performances.

En fin de plénière, les participants ont pu poser leurs questions. On a notamment pu apprendre que si la possibilité de prendre en charge les applications d’Android est maintenant envisagée, elle n’était pas une priorité. Le service Ubuntu One passe lui aussi par une période de vache maigre, n’étant pas non plus un projet prioritaire.

Vous pouvez visionner la vidéo en anglais ici :

 

Unity 8

Sidestage

En premier lieu, Sidestage es tune fonctionnalité qui intéressera particulièrement les utilisateurs de tablettes et de postes de travail. Cette solution permet de positionner deux applications en même temps au premier plan sur l’écran de la machine. L’une est l’application principale couvre les 2/3 de l’écran, alors que la seconde apparaît sur le tiers restant. Par exemple, une application de prise de notes pourrait être ouverte côte-à-côte à un navigateur Web. Cette fonctionnalité, qui était précédemment présente dans Mir, va être intégrée dans l’environnement de travail.

Gestion des notifications « push »

Les notifications de type « push » permettent aux serveurs et autres services en ligne d’envoyer une alerte aux smartphones lorsqu’il y a une publication d’une nouvelle, une réception d’un nouveau courrier électronique, une arrivée d’un message instantanée… Cette fonctionnalité, qui est importante dans l’univers mobile, devrait faire son apparition dans Ubuntu Touch 14.04. Le premier service à se voir doté des alertes de type « push » sera l’utilitaire de mises à jours.

Version tablette des applications principales:

Les applications principales (ou core apps), qui bénéficient du soutien direct d’Ubuntu et qui sont présentes de base dans Ubuntu Touch, devraient voir leur interface évoluer pour prendre en compte les écrans de tablettes plus larges. La majorité pourra ainsi s’afficher dans toute la largeur de l’écran, alors que certaines applications pourraient rester en mode « sidestage » uniquement et être restreintes au format smartphone.

ubuntu-trusty-icon-theme-system

Nouvel ensemble d’icônes

L’équipe du design chez Canonical a présenté son travail sur le jeu d’icônes, créé en se basant sur des anciens styles et en analysant les designs des différents systèmes concurrents. C’est un travail qu’on nous promettait depuis déjà un certain temps, mais qu’on ne voyait pas arriver. Bonne nouvelle, car l’équipe a travaillé sur cet aspect et a déjà dessiné une bonne partie des icônes : les icônes des barres d’outils, les icônes des applications principales et des icônes des éléments du système. L’ensemble devrait commencer à arriver dans Unity 8 ces prochaines semaines et pourrait débarquer en partie dans Ubuntu pour postes de travail, bien que pour ce dernier des ajustements restent à être réalisés.

Premiers pas sur PC

Actuellement, si l’interface Unity 8 est bien pensée pour fonctionner sur tablettes et smartphones, ce n’est pas encore le cas de l’usage sur un ordinateur qui utilise la souris et le clavier comme moyen d »interaction principale avec l’utilisateur. De fait, des cas spécifiques à ce mode d’interaction doivent être pris en compte. Certains problèmes sont déjà envisagés, et un ensemble de tests devraient être conduits afin de bien identifier les éléments qui devront être adaptés à la réalité des postes bureautiques. C’est donc un premier pas en vue d’une adoption de l’interface par les postes de travail, un travail qui devrait durer plus d’un an.

Applications d’Unity 8

Certaines applications principales actuellement disponibles dans Unity 8 et Ubuntu Touch pourraient être rendues disponibles pour Unity 7 dans Ubuntu pour postes de travail. On pense notamment aux applications Note, Galerie, Photo, Lecteur multimédia et Navigateur. Certaines pourraient être proposées comme applications par défaut pour Ubuntu 14.04 LTS. Il reste toutefois à résoudre de nombreux problèmes d’usage pour faciliter l’utilisation à la souris et au clavier.

Remplaçant d’USB Creator

USB Creator, présent dans Ubuntu depuis de nombreuses années, permet de créer une clé USB contenant un système d’exploitation utilisable sans installation — ce que l’on appelle un système « liveUSB ». Une nouvelle version du logiciel pourrait s’appuyer sur le travail réalisé dans Unetbootin et permettrait, à partir d’une interface simplifiée, de télécharger automatiquement les images d’Ubuntu et de l’installer dans la clé USB. Elle devrait apporter le chiffrement des données présentes dans la clé USB, la persistance des données, la gestion des variantes d’Ubuntu et la prise en charge des machines avec micrologiciel de type UEFI.

 

Le système

Possibilité de chiffrer les données dans les appareils mobiles

Actuellement, il est possible de chiffrer ses données ou l’ensemble du système d’exploitation en activant une option lors de l’installation d’Ubuntu dans un poste de travail. Il pourrait en être de même dans les tablettes et les smartphones. L’équipe dédiée à cet objectif doit d’abord s’assurer que les performances sous l’architecture ARM ne sont pas pas trop impactées par un système chiffré et identifier une implémentation possible. Le sujet devrait être alors discuté à nouveau lors du prochain UDS, qui aura lieu dans trois mois.

Prise en charge de TRIM pour les disques SSD

La fonction TRIM permet d’améliorer les performances et la gestion des SSD. Cette fonction présente depuis de nombreuses années dans le noyau pourrait maintenant être activée par défaut dans la prochaine version d’Ubuntu pour postes de travail.

Paquets Click

Ce nouveau système de paquets simplifiés, qui s’apparentent aux APK d’Android et qui s’appuient en grande partie sur la technologie des paquets Debian, est au centre de la solution mobile d’Ubuntu. Outre le fait de simplifier la création de paquets, il permet aussi, pour des raisons de sécurité, de bien isoler l’application contenue dans le paquet. On devrait voir son usage s’étendre dans l’ensemble du système et ne pas se limiter qu’aux applications tierces :

  • Il pourrait être ainsi utilisé comme système de paquets par défaut pour les greffons divers, les codecs, les applications Web et les comptes en ligne dans Ubuntu Touch ;
  • Il pourrait aussi faire son apparition dans Unity 7 pour certains logiciels.

Actuellement, plus de 140 applications dans Ubuntu Touch sont distribuées sous ce format de paquets. Dans les smartphones et les tablettes, un magasin virtuel présentant l’ensemble de ces applications est déjà disponible. Il devrait recevoir quelques améliorations :

  • Ajout d’achat d’applications ;
  • Possibilité de commenter et de noter une application ;
  • Rapporter des applications.

Les comptes en ligne

Les comptes en ligne devraient voir leur sécurité largement améliorée. Ils vont utiliser le nouveau système d’isolement qui permettra de limiter les droits d’une application au strict nécessaire et, tout comme sur d’autres OS, demander au préalable l’autorisation de l’utilisateur pour accéder à ces ressources.

Gestion centralisée des téléchargements et des fonctions multimédia

Les téléchargements et les fonctionnalités multimédia d’Unity 8 seront gérés directement à l’aide d’un système centralisé utilisable par l’ensemble des applications.

 

Pour les developpeurs

SDK HTML5

Tout comme Firefox OS, Ubuntu devrait prendre en charge les applications Web de manière totalement intégrée au système. Actuellement, le SDK est relativement limité et peu documenté. Lors de cette itération, certains éléments d’Ubuntu devraient pouvoir communiquer avec des applications Web grâce à une API spécifique. Au cours des prochains mois, nous devrions voir arriver les premiers éléments menant à terme à la prise en charge de certaines fonctionnalités par Javascript, une meilleur intégration à QT Creator et la possibilité d’accéder à certaines fonctions de l’OS comme les comptes en lignes.

Faciliter le portage d’applications venant d’autre OS

Point important et sensible pour les développeurs, la facilité de portage d’une application vers Ubuntu Touch. On devrait pouvoir ainsi convertir une application venant de Meego et Sailfish à l’aide d’un simple script. La possibilité d’utiliser ce même convertisseur devrait également être étudié pour Android. La documentation d’Ubuntu devrait également faire apparaître différents éléments pour faciliter le travail des développeurs dans ce sens.

L’émulateur Ubuntu Touch

Jusqu’à présent, pour pouvoir développer et tester son application sur Ubuntu Touch, il était nécessaire d’avoir un smarthpone disponible à cet effet. À partir d’Ubuntu 14.04 LTS, un émulateur Ubuntu Touch fait son apparition. Il permet d’avoir un système Ubuntu Touch fonctionnant dans son ordinateur de développement. L’ensemble est basé sur l’émulateur d’Android.

 

Résumé et discussion finale

Pour la première fois, Didier Roche et l’association Ubuntu-FR ont organisé une présentation par vidéo-conférence pour faire le point sur le vUDS et parler des futures évolutions d’Ubuntu. Vous pouvez visionner la vidéo ici :

large size trendy youtubers to be aware of
christina aguilera weight loss Top 5 Designer Replica Sunglasses

Hang in there You are not alone
quick weight lossHow to Lose Arm Fat in a Week

12 réflexions sur “ vUDS 13.11 ”

  1. Même remarque que précédemment : à quand des pilotes graphiques (Propriétaires) réellement optimisé et inclus dans la distrib ?? (Comme c’est le cas pour les Manjaro et autres Chakra, par exemple …)
    A l’heure où l’on parle de jeux sur linux (Stream) il est urgent que tout le monde puisse faire fonctionner correctement sa machine quelle que soit sa carte graphique (et même une « vielle » ATI HD 4xxxx)
    Evidement tout le monde s’en fout et se dit « il n’as qua changer de CG cet imbécile », mais pour moi l’avantage de linux est d’abord de pour faire fonctionner des anciens hardwares (Quoique une 4850 ce n’est pas si vieux que ça …).
    De plus coté tablettes et autres E-bidules j’attends toujours un truc qui marche et surtout en Dual Boot (Bin oui …)
    Sinon, si je dois changer de machine, il est évident que je me pencherais plutôt sur des chose qui marchent déjà (Windows, ou autre Mac OS /Ios ???).

    Bonne journée à tous…

    1. Octolaterre:
      Tu peut déjà trouver beaucoup de réponse, mais faut aller sur les forum (ubuntu-fr) et faire deux trois opérations. C’est souvent facile, parfois moins mais ça vaut le coup d’essayer, surtout si on te le conseil dans le forum. appuis toi sur la communauté!

  2. Ping : navy jag mcm
  3. Ping : Black nike free

Les commentaires sont fermés.