Ubuntu Edge

Ubuntu Edge n’a pas récolté les 32 M$ nécessaires

La campagne de financement participatif du projet de smartphone de Canonical, Ubuntu Edge, est désormais terminée. L’objectif, qui était de récolter 32 millions $ sur un mois, n’a malheureusement pas été atteint.

Ce sont finalement 27 633 « fondateurs » qui ont soutenu le projet. Parmi eux, nombreux sont ceux qui ont mis en gage l’argent nécessaire à l’obtention du smartphone lorsqu’il aurait été prêt, mais plusieurs ont aussi fait une promesse d’achat pour un chandail, voire verser un montant d’encouragement. Des participations du groupe financier Bloomberg et de plusieurs autres plus petites entreprises ont été enregistrées. La campagne s’est terminée avec un peu plus de 12,8M$ amassés.

Des propres mots de Jono Bacon, le gestionnaire de la communauté Ubuntu, l’objectif des 32 M$ était incroyablement ambitieux. Cependant, il est nécessaire de se rappeler que le financement d’un projet de smartphone de première classe comme Ubuntu Edge requiert un important investissement (et le montant de 32 M$ ne couvrait même pas les coûts liés à l’ingénierie logicielle et à la gestion du projet, qu’aurait couvert Canonical).

De son côté, Mark Shuttleworth, le fondateur d’Ubuntu, a remercié les contributeurs dans la dernière infolettre envoyée par la campagne. Il a annoncé que même si Ubuntu Edge ne voit pas le jour, on peut tout de même s’attendre à voir des smartphones avec Ubuntu Touch montrer le bout de leur nez en 2014. Il demeure convaincu qu’un tel soutien à la campagne a démontré à l’industrie que beaucoup sont intéressés par l’objectif de convergence tel qu’envisagé par Canonical.

Jono Bacon a lui aussi publié une rétrospection positive. La campagne a battu des les records en matière de financement participatif, dont celui du plus grand montant récolté. De nombreux articles dans la presse ont paru durant toute la campagne : CNBC, Engadget, The Independent, TechCrunch, la BBC, T3, Stuff, The Verge, The Guardian, Wired, pandodaily, Fast Company, Forbes, The Telegraph — ce qui ne compte pas la presse francophone. Ubuntu et Ubuntu Touch ont donc encore eu de l’exposition, ce qui est positif en bout de ligne.

Puisque l’objectif de financement n’a pas été atteint, tous les participants seront remboursés. Mark Shuttleworth a eu la garantie de Paypal que les remboursements seront fait au courant des cinq prochains jours.

Laisser un commentaire