phone-make-ubuntu-your-own

Ubuntu Touch : formation d’un groupe de consultation

Lancé il y a maintenant six mois, le projet de convergence d’Ubuntu entre les plateformes mobile et bureautique suit tranquillement sa route. Début juin, Canonical a annoncé la formation d’un groupe de consultation pour les opérateurs souhaitant diffuser Ubuntu Touch.


Il n’est toutefois pas encore question d’une version massivement distribuée par des opérateurs dès le mois d’octobre ni d’une version déjà embarquée dans certains modèles de mobiles. La première version stable d’Ubuntu Touch sera avant tout une version démontrant les capacités d’Ubuntu adaptée à un contexte d’utilisation sur plateforme mobile. Elle est donc à considérer davantage comme une « plateforme promotionnelle ».

Accord avec les opérateurs

Canonical a formé, à la mi-juin, un groupe de consultation pour les opérateurs de téléphonie mobile, qui pourront ainsi suivre et influencer le développement d’Ubuntu Touch pour un lancement commercial. Lors de l’annonce initiale, huit opérateurs ont officiellement rejoint le Carrier Advisory Group (CAG). On les retrouve parmi plusieurs marchés :

  • Deutsche Telekom
  • Everything Everywhere (EE)
  • Korea Telecom
  • Telecom Italia
  • LG UPlus
  • Portugal Telecom
  • SK Telecom
  • un opérateur espagnol qui n’a pas été nommé (mais soupçonnée d’être Telefónica)

Membres fondateurs du CAG

Quatre autres opérateurs, indonésien (PT Smartfren Telecom), chinois (China Unicom), australien et étasunien, font également partie du groupe — et Mark Shuttleworth souhaiterait recruter des joueurs nippons et africains. Canonical espère qu’au moins un opérateur dans chacun des grands marchés téléphoniques adhérera au CAG.

Les rencontres du CAG se dérouleront autour d’enjeux importants tant pour l’avancée d’Ubuntu Touch que pour les besoins des opérateurs : éviter une possible fragmentation des plateformes mobiles, évaluer comment les opérateurs pourront se différencier sur leur marché, positionner la plateforme dans les marchés des consommateurs et des entreprises, etc.

 

Ajout du 16/07/2013 :

Comme le mentionne Act dans les commentaires, l’opérateur étasunien ayant rejoint le CAG est Verizon. Et un treizième joueur se joint à l’équipe : MTN, un opérateur présent dans 21 pays d’Afrique et du Moyen-Orient.

 

Ajout du 31/07/2013 :

L’opérateur australien Telstra a joint le CAG. Il sera sans doute le dernier, puisque les inscriptions au groupe se terminent à la fin du mois — soit dans moins de 24 heures.

 

Ajout du 01/08/2013 :

L’opérateur étasunien T-Mobile USA a joint le CAG.

10 réflexions sur “ Ubuntu Touch : formation d’un groupe de consultation ”

    1. Pas d’opérateurs annoncés pour la France pour le moment. De ce que j’avais compris ils veulent se limiter pour le moment dans le CAG a un opérateur par pays. Pour la lancement. Et une fois le lancement effectif des premier téléphones ils vont ouvrir a d’autres opérateurs.

  1. Les opérateurs français prennent leur temps pour arriver après la guerre. C’est une tradition ici de se moquer ou de se chamailler pendant que les autres avancent. On pourra ensuite pleurnicher sur les méchants Google, Apple, MS, Facebook, Amazon, Ubuntu et finir en pâles suiveurs. Pourtant l’information est disponible et les ressources ne manquent pas. Le monde ne se résume absolument pas à l’Hexagone.
    Free? Niels est très Apple.

    1. Je reconnais ne pas avoir suivi après mais Free a bien démarré par l’Iphone et est resté assez erratique sur son offre de téléphone. Faut-il compter sur cet opérateur plutôt particulier pour lancer Ubuntu en France quand on compte ceux cités dans l’article et Verizon aux US?

  2. Petite remarque en passant. « Depuis début juin Canonical a annonce la formation d’un groupe pour les opérateurs souhaitant diffuser Ubuntu Touch. » ne me semble pas très correct. « Début juin, Canonical a annoncé la formation d’un groupe pour les opérateurs souhaitant diffuser Ubuntu Touch. » me semble mieux.

    Sinon c’est un très bon article (comme d’habitude).
    Il me tarde vraiment que les premiers portables sous Ubuntu sortent. J’espère d’ailleurs qu’on pourra en acheter indépendamment des opérateurs.

Laisser un commentaire