ubuntu

Ubuntu 13.04 « The Raring Ringtail » est sortie

Comme chaque semestre, une nouvelle version d’Ubuntu vient d’être publiée. Connue pendant la phase de développement sous le nom de code « The Raring Ringtail » — ou bassaris enthousiaste en français –, Ubuntu 13.04 est enfin proposée en version finale, au grand plaisir des passionnés.

Ubuntu 13.04 apporte son lot de nouveautés. Toutefois, celui-ci peut sembler moins impressionnant pour l’utilisateur final. En effet, Ubuntu se trouve dans une période de transition. D’un côté, beaucoup d’effort a été mis sur Unity Next, la nouvelle base de l’interface d’Ubuntu qui n’est pour l’instant disponible que sur les plate-formes mobiles. De l’autre côté, les efforts investis dans la version d’Ubuntu pour postes de travail consistent majoritairement en une stabilisation et une amélioration de la qualité des éléments déjà présents. Ainsi, pour les utilisateurs finaux, les nouveautés qui sont visuellement remarquables restent relativement modestes, bien qu’il y en ait quelques-unes intéressantes.

Les nouveautés

Nouvelles icônes

Certains icônes ont été redessinées. On retrouve donc le gestionnaire de mise à jours, le gestionnaire de fichiers et la Logithèque Ubuntu identifiés par de nouvelles images créée par Matthieu James. Le bouton Ubuntu, qui se trouve au sommet de la barre des lanceurs et affiche le tableau de bord, profite aussi d’une touche de nouveauté.

Nouvelles icônes pour 13.04

 

Boîte de dialogue (éteindre, redémarrer, fermer la session)

Unity continue à affirmer son unicité en redessinant la boîte de dialogue pour éteindre l’ordinateur, le redémarrer, le mettre en veille, ainsi que pour fermer la session. Auparavant, elle traînait un style à la GNOME 2, se fondant plus mal dans Unity. La nouvelle boîte de dialogue emprunte l’apparence du tableau de bord, mais d’une couleur plus sombre. Les boutons sont cependant plus facile d’accès dû à leur taille !

 

Capture du 2013-04-04 22:25:36

 

Nouveaux indicateurs

Deux nouveaux indicateurs ont fait leur apparition par défaut dans Unity.

Un indicateur Bluetooth retravaillé propose une interface un peu plus simple pour activer ou désactiver la puce Bluetooth, à l’aide d’interrupteurs. Il rend aussi plus intuitif la manière de rendre visible ou non l’appareil à la découverte par les autres périphériques Bluetooth par l’utilisation, là encore, d’un interrupteur.

Indicateur Bluetooth retravaillé

 

L’indicateur de synchronisation (Sync menu), qui avait été proposé dans les dépôts lors de la version 12.10, a été amélioré et est désormais inclus par défaut avec le nouvel Unity. Cet indicateur affiche l’état de synchronisation entre le système Ubuntu et les services de stockage dans le nuage. Actuellement, seul Ubuntu One est pris en charge par cet indicateur. D’autres services, tels DropBox et OwnCloud, pourraient être intégrés dans une future version d’Ubuntu.

Indicateur de synchronisation (Sync menu)

 

Amélioration du tableau de bord

Comme pour le HUD, le moteur de recherche du tableau de bord (Dash) est maintenant plus permissif quant aux erreurs de frappe lors de la saisie d’un terme de recherche. Une faute de frappe n’est plus pénalisée, le moteur recherchant des termes semblables avec davantage de tolérance. Par exemple, une recherche avec le terme erroné « fierfxo » trouve tout de même le navigateur Web « Firefox« .

Tolérance aux erreurs dans le tableau de bord

 

De plus, la réactivité à été globalement amélioré. L’affichage initial du tableau de bord est plus rapide, et le passage d’une lentille à une autre est plus fluide.

La prévisualisation des éléments dans le tableau de bord a été améliorée avec de meilleures performances, mais également l’arrivée d’options selon le contexte. Ainsi, il est possible d’installer ou charger une application, écouter une musique, démarrer un film, visualiser ou partager un fichier, etc. à partir de la vue de prévisualisation

 

Amélioration de la barre des lanceurs

Plusieurs petites fonctionnalités ont fait leurs apparition pour la barre des lanceurs :

  • il est possible de voir la liste des fenêtres ouvertes pour une même application. Par exemple, lorsque plusieurs documents sont ouverts dans LibreOffice Writer, il suffit de faire un clic-droit sur le lanceur dans la barre pour afficher la liste ;
  • lorsqu’une même application a plus d’une fenêtre ouverte, l’utilisation de la molette sur le lanceur les fait défiler. Placez le pointeur de votre souris sur le lanceur, puis faites rouler la molette pour passer d’une fenêtre à l’autre — même celles qui sont minimisées ;
  • les volumes amovibles (tels ceux des clés USB et des disques durs externes) affichent maintenant un fond coloré lorsqu’ils sont ouverts ;
  • par défaut, les bureaux virtuels sont désactivés. Par conséquent, le bouton permettant de passer d’un bureau virtuel à un autre a été retiré. Cette option peut cependant être réactivée par l’outil « Apparence » dans le panneau des Paramètres système ;
  • il est maintenant possible d’afficher un bouton pour faire passer le bureau au premier plan. Ce bouton est toutefois désactivé par défaut. Il s’active par l’outil « Apparence » dans le panneau des Paramètres système.

Fenêtres dans la quicklist

 

Les fonds d’écrans :

La version 13.04 d’Ubuntu est la première version à intégrer un fond d’écran par défaut en haute définition. De plus, comme à l’habitude, une nouvelle sélection de fonds d’écran faits par la communauté sont présents de base avec Ubuntu.

 

Effets de maximisation

Si on prend une fenêtre non maximisée et qu’on la glisse sur le bord haut de l’écran, la fenêtre passe en plein écran ; si on la glisse sur le côté, elle se redimensionne pour occuper sur la moitié de l’écran. Oui, il n’y a rien de nouveau ici. Mais l’effet qui prévisualise la fonction a lui été changé : il représente maintenant la fenêtre qui s’étire.

Redimensionnement d'une fenêtre

 

Si la capture d’écran ne rend pas justice pour illustrer ce changement, jetez un coup d’oeil à cette vidéo réalisée par le site anglophone OMG! Ubuntu!

 

Les loupes par défauts

Plusieurs loupes (« scopes« ) ont été écrites et sont disponibles à travers des PPA. Les loupes sont des sources de recherche pour les lentilles du tableau de bord. Plus on dispose de loupes, plus les sources sont diversifiées — et plus on a de résultats d’intérêt. Par exemple, la loupe Youtube sert à rechercher des vidéos dans Youtube pour les afficher dans les résultats de recherche du tableau de bord.

Un nombre conséquent de loupes ont été écrits par David Callé, et la liste continue de s’agrandir. Parmi elles, on trouve des loupes pour IMDB, les marques-pages de Firefox et Chrome, une calculatrice, DeviantArt, Wikipedia, la météo, les webradios, Google News et Virtualbox. Si elles ne sont pas livrées par défaut avec une installation de base d’Ubuntu 13.04, le développeur nous rassure en signalant qu’un PPA est mis à disposition.

 

Le gestionnaire de mises à jour

Le gestionnaire de mises à jour offre maintenant une liste simplifiée. Plutôt que d’afficher une longue liste de l’ensemble des paquets à mettre a jour sans réelle distinction, les paquets sont regroupés par applications. Il est ainsi plus facile de savoir quelles applications sont mises à jour. Si disponible, l’icône de l’application est également affichée.

maj

 

La gestion des comptes en ligne

Les comptes en lignes permettent de définir pour l’ensemble des applications un compte commun. Par exemple, inscrire un compte Google dans l’outil des comptes en ligne permet à la photothèque Shotwell de se synchroniser avec Picasa, au tableau de bord d’effectuer des recherches dans Google Docs et au logiciel de messagerie instantanée Empathy de discuter avec des contacts de Google Talk.

Auparavant, l’ajout d’un compte en ligne impliquait sa prise en charge automatique et inconditionnelle par tous les logiciels et services pouvant interagir avec celui-ci — ce qui n’était pas forcement voulu par l’utilisateur. Avec Ubuntu 13.04, l’outil de gestion des comptes en ligne permet à l’utilisateur de facilement activer ou désactiver l’accès au compte par un logiciel ou service. De cette manière, par exemple, il pourrait toujours autoriser Empathy à accéder à sa liste de contacts Google Talk, tout en bloquant la synchronisation de Shotwell avec Picasa.

Comptes en ligne se bonifie

 

Les reports et suppressions

Comme lors des cycles de développement précédents, certains objectifs ont été reportés à plus tard, par manque de temps ou par l’immaturité d’une fonctionnalité. Entre autre :

  • une amélioration de la gestion de la vie privée, avec la possibilité de gérer finement les données envoyée ou non pour la recherches en ligne par le tableau de bord ;
  • une extension des recherches en ligne avec plusieurs dizaines de nouvelles loupes — elles sont disponibles individuellement dans un PPA ;
  • la possibilité de réaliser des achats directement depuis le tableau de bord.

L’ensemble de ces reports sont plutôt bienvenus pour améliorer la stabilité générale de la distribution, mais qui réduit d’autant les nouveautés visibles par l’utilisateur final.

En ce qui concerne la suppression de logiciels, on remarque la disparition d’Ubuntu Music Store en tant que greffon dans Rhythmbox et Banshee. En effet, Canonical mise sur la version Web de son magasin. De plus, les recherches dans le catalogue d’Ubuntu One Music Store peuvent se faire directement depuis le tableau de bord, ce qui rend obsolète l’intégration dans un lecteur de musique. À terme, les achats devraient pouvoir être faites directement dans le tableau de bord.

Autre retrait notable: le client de microblogging Gwibber n’est plus. Il est remplacé par une loupe et une lentille directement dans le tableau de bord. Un nouveau client (friends-app) peut aussi être téléchargé, mais celui-ci n’est pas inclus par défaut dans Ubuntu 13.04.

 

Télécharger Ubuntu 13.04

Avant toute chose, il est fortement conseillé de patienter un peu avant de passer à cette nouvelle version. Il reste en effet toujours quelques bugs lors des sorties, et il est préférable d’attendre pour ne pas essuyer les plâtres.

Pour ceux qui souhaitent faire une installation complète, les images du disque d’installation, à graver sur un DVD ou à extraire dans une clé USB, sont disponibles sur la page officielle du téléchargement d’Ubuntu.

Pour ceux qui préfèrent effectuer une mise à niveau depuis leur installation actuelle d’Ubuntu 12.10, surveillez les annonces de votre gestionnaire de mises à jour. Celui-ci vous indiquera qu’une nouvelle version est disponible et vous invitera à effectuer la migration.

N’hésitez pas à donner vos retours dans les commentaires !

 

Les annonces qui auront un impact futur…

Le cycle de développement de The Raring Ringtail a été ponctué par de nombreuses annonces parallèles qui, si elles n’ont pas nécessairement trouvé un nid dans Ubuntu 13.04, laissent percevoir néanmoins des futures influences.

Lancement officiel d’Unity Next

Une des grandes nouveautés du début de l’année 2013 a sûrement été le lancement d’Unity Next, de pair avec la sortie des premières pré-versions d’Ubuntu Touch — cette version d’Ubuntu prévue pour les plate-formes mobiles. Cette nouvelle version d’Unity, qui devrait devenir un environnement de bureau à part entière, va marquer une étape importante pour Ubuntu.

Unity Next se caractérise par l’utilisation de la bibliothèque graphique Qt 5 et du langage QML afin de dessiner l’interface, en lieu et place de Nux. Les futures applications développées autour d’Unity Next semblent aussi davantage utiliser QML, délaissant la bibliothèque GTK. Un ensemble de lignes directrices ont été établies également pour encadrer le style et la structure des applications, dans le but de rendre l’ensemble des applications cohérentes pour les utilisateurs et faciliter le travail des développeurs. Un certain nombre d’applications de bases sont développées, afin d’initialiser ce mouvement et fournir des exemples.

L’ensemble des API ont ou vont évoluer vers Unity Next : la gestion des notifications, la barre des lanceurs, le tableau de bord… Toutefois, tous ces changements restent pour l’instant uniquement disponibles sur la version Ubuntu Touch ; ils ne sont pas encore présents dans la version d’Ubuntu pour postes de travail. À terme, l’objectif est d’avoir un seul système d’exploitation sur tous types de machines, l’interface s’adaptant ensuite selon les dimensions des écrans et la présence ou non d’options tactiles.

Évolution du cycle de maintenance

À partir de cette nouvelle Ubuntu 13.04, le cycle de maintenance des versions stables d’Ubuntu a été revu — à la baisse. Les versions régulières d’Ubuntu ne seront désormais maintenues que durant neuf mois, plutôt que 18 mois, dans le but d’alléger la charge de travail de maintenance et de permettre aux développeurs de se concentrer sur les nouvelles versions. Cette annonce ne change toutefois pas le cycle de maintenance des versions LTS, qui demeure d’une durée de cinq ans.

D’ailleurs, Canonical pressera désormais des DVD d’installation (liveDVD) que pour les versions LTS. Les communautés locales souhaitant obtenir des DVD officiels aux couleurs d’Ubuntu à offrir lors d’évènements ou les utilisateurs finaux désirant acheter un DVD officiel dans la boutique de Canonical n’en trouveront que pour les versions soutenues à long terme. Les versions régulières seront disponibles de manière officielle que de manière électronique, téléchargeables par Internet.

Enfin, il a été voté au courant du mois de mars qu’une solution sera évaluée afin d’offrir aux développeurs et aux utilisateurs enthousiastes un moyen pour suivre constamment la version de développement d’Ubuntu, sans qu’il soit nécessaire d’effectuer de mise à niveau. Même s’il a été suggéré qu’un dépôt virtuel soit mis disposition, la méthode n’a pas encore été officiellement décidée.

Après cette sortie d’Ubuntu 13.04, le développement d’Ubuntu se met en pause quelques jours. Il reprendra par la suite pour le prochain cycle, dont le nom de code est The Saucy Salamander — la salamandre délurée !

10 réflexions sur “ Ubuntu 13.04 « The Raring Ringtail » est sortie ”

  1. Je viens de mettre à jour la 12.04 avec le nouvelle 13.04, tout va bien, sauf le fait que mon écran d’accueil (identifiant, mot de passe et session invité en dessous) reste afficher alors que je peux utiliser le pc, ça dérange pas mais quand je change les fonds d’écrans il se passe rien… need help ^^

  2. Moi j’ai hâte de voir ce que va changer Unity Next en terme d’interface pour Desktop. Parce que entre Ubuntu 13.04 et Ubuntu Touch pour l’instant ça n’a rien à voir…

  3. Suite à cette installation l’ordi s’est déconnecté du modem. Quelle galère! Et je n’arrive plus à partager mes dossiers.

Laisser un commentaire