Uphone

Le nouveau Ubuntu pour smartphones dans le détail…

Annoncé récemment, Ubuntu pour smartphone devrait arriver dans un an. En attendant, voici un premier tour d’horizon de ce nouvel OS.

L’objectif annoncé par Canonical depuis bientôt un an est de fournir Ubuntu sur toutes les plate-formes : du téléphone mobile au serveur. C’est dans cette optique que s’insère l’arrivée d’Unity et des API associés depuis bientôt deux ans. Dans la continuité est apparut Ubuntu for Android qui permet de se servir d’un téléphone comme ordinateur de bureau. La nouvelle étape logique est l’arrivée d’Ubuntu sur smartphone avec une version spécifiquement développée pour cela et basée sur les briques d’Unity.

 

Le cœur du système : Ubuntu Core

 

La première pièce de cette version d’Ubuntu est le Kernel. Ce dernier sera le même noyau Linux que celui utilisé sur Android. L’idée étant d’offrir dès l’origine une compatibilité avec le plus de smartphones possibles pour faciliter son adaptation par des constructeurs. Par contre, il n’utilisera pas le reste du framework Java d’Android, mais les habituelles couches utilisées pour les distributions GNU/Linux.

L’ensemble des API de base d’Unity seront également intégrées comme sur la version Desktop. On retrouvera ainsi toutes les API pour les indicateurs, les WebApps, le dock et bien d’autres. Les services en ligne feront également partie de l’ensemble. Ainsi Ubuntu One sera évidement présent et pourra être utilisé par des applications tierces via son API dédié. Ubuntu Single Sign One devrait aussi pouvoir être utilisé par les applications comme système d’authentification. Évidement, cela reste optionnel et les développeurs d’applications pourront utiliser leurs propres APIs, on retrouve ici une certaine liberté qui n’est pas présente sur iOS ou Windows Phone.

Toujours du coté développement, ils sera possible d’utiliser soit des WebApps en HTML5 + Javascript qui seront intégrées dans Ubuntu via une version améliorée de l’Api WebApps présente depuis Ubuntu 12.10, soit via un kit basé sur QT, QML, C, C++ et javascript. Pour les développeurs et curieux, ça se passe ici

Coté professionnel, il supportera également Landscape, l’application de gestion du parc permettant de gérer de nombreux périphériques sous Ubuntu en temps réel : mises à jours, état, installation et déploiement d’applications.

 

L’interface

 

L’interface de Ubuntu Phone OS est basée sur Unity (l’interface de Ubuntu desktop). On retrouve alors le tableau de bords, le lanceur, le HUD, les webapps, les indicateurs ainsi que les autres éléments qui composent l’interface adaptés pour une utilisation sur un écran petit et tactile. On comprends grâce a cette interface les différents choix qui ont été fait lors de la conception de Unity. Par exemple, le lanceur est obligatoirement à gauche dans la version de bureau pour que les utilisateurs de Ubuntu aient le réflexe d’aller à gauche de l’écran du portable pour lancer une application. Un point qui rassure car il montre que l’interface mobile est depuis longtemps en cours de conception dans les laboratoires de Canonical.

 

Capture du 2013-01-03 22:06:26

 

Les gestes

 

A la différence d’iOS, d’Android où la navigation se fait principalement grâce aux icônes, Ubuntu propose de naviguer dans son interface en faisant des mouvements tactiles depuis les bords de l’écran.

 

Déplacement horizontal:

  • Petit geste à partir du bord gauche : fait apparaître le lanceur avec les applications favorites de l’utilisateur, un déplacement horizontal permet de choisir l’application.
  • Déplacement de gauche à droite : change les catégories du tableau de bord (musique, vidéo, contact, application…).
  • Glissement à partir du bord droit sur la totalité de l’écran : fait apparaître la dernière application lancée, fonction semblable au bouton précédent d’un Windows Phone.
  • Déplacement à partir du bord gauche sur la totalité de l’écran : fait apparaître toutes les applications du téléphone, fonction semblable au bouton Home d’un iPhone.

 

Déplacement vertical:

  • Un mouvement du haut gauche vers le bas : affiche le moteur de recherche du tableau de bord.
  • Un déplacement du haut de l’écran vers le bas : déroule le menu Message, il affiche les SMS, les mails, posts sur Facebook, tweets, etc.
  • Un petit geste à partir du haut droit de l’écran : permet de sélectionner un indicateur, une fois choisi, on peut le dérouler pour ouvrir les paramètres.
  • Un petit geste à partir du bas de l’écran : affiche le menu de l’application en cours, par exemple, il affiche le bouton « Sélection multiple » de l’application galerie.

 

Le Dash

 

On retrouve le tableau de bord présent comme sur la version PC. Mais s’il est proche en fonctionnalités, son aspect a été adapté. Plus vertical, légèrement amélioré et simplifié. Il s’agrémente du moteur de recherche. Et présente verticalement toute l’activité récente de l’utilisateur : les applications récemment utilisées, les derniers messages ou appels, les dernières vidéos lues ou encore les photos. On retrouve les musiques, les contacts, les applications et les vidéos.

 

phone-naturally-neat

 

Les indicateurs

 

L’indicateur du réseau, de la batterie, du son, etc, sont affichés en haut de l’écran. Comme pour la version Desktop, on peut directement modifier les paramètres des indicateurs, c’est une bonne idée, car on sera plus obligé d’aller dans les paramètres du téléphone pour configurer le Wifi par exemple. Ce type de fonctionnement est important pour Mark Shuttleworks, d’après lui : « Tout ce qui est affiché sur l’écran peut être utilisé ».

 

Capture du 2013-01-03 22:04:51

 

L’écran d’accueil

 

Ubuntu Phone OS ne propose pas d’écran de verrouillage classique, mais un écran d’accueil (ndlr: est-ce à cause des différents brevets ?). La navigation se faisant par les différents gestes, cette interface n’a donc pas besoin d’écran de déverrouillage, tout est accessible via cet écran. Sur l’écran d’accueil est affiché un rond avec des pétales, il affiche différentes informations comme le nombre des messages non lus, nombre d’appels, de tweets, etc.

 

Le HUD

 

Le HUD est également de la partie, et permet de facilement accéder aux applications. De ce coté, Canonical annonce l’implémentation du support de la reconnaissance vocale, permettant d’appeler les fonctionnalités des applications par la voix.

 

Capture du 2013-01-03 22:10:46

 

Constructeur, système minimum et disponibilité

 

Pour les constructeurs, il sera possible de personnaliser l’aspect de l’interface pour le faire correspondre aux couleurs et logos de leur marques.

 

phone-make-ubuntu-your-own

 

Ubuntu pour smartphone affiche de certaines ambitions au niveau performances. Le système minimum recommandé sera basé sur un smartphone à base de Cortex A9 1Ghz et sera disponible également sur Atom, comme on peut le voir sur le tableau ci-dessous :

 

Système nécessaire Smartphone d’entrée de gamme Smartphone haut de gamme
Processeur 1Ghz Cortex A9 Quad-core A9 or Intel Atom
Mémoire 512MB – 1GB Min 1GB
Espace de stockage 4-8GB eMMC + SD Min 32GB eMMC + SD
Support multi-touch Yes Yes
Interface pour PC No Yes

 

On note qu’Ubuntu For Android sera également présent sur la version haut de gamme. Il sera alors possible d’avoir un smartphone faisant office de PC dans un seul et unique appareil.

La disponibilité est quant à elle, prévue pour l’an prochain. il est fort probable que Canonical espère un accord avec un constructeur pour la sortie de la prochaine LTS 14.04. Des démonstrations seront faites d’ici quelques jours au CES et en février pour le congrès mondiale du mobile à Barcelone. Une première version pourrait être diffusée en février pour les tests. En avant première, le site anglophone The Verge à publié une vidéo d’un première prise en main. On voit que si le système est bien avancé, il reste encore du travail.

Mark a profite de l’occasion pour presenter pendant plus de 20 minutes le projet et plus globalement la route suivie par Canonical :

Engadget a également publié une vidéo avec une interview de Mark Shuttleworth (en anglais):

A noter que certaines fonctionnalités présentées devraient arriver également sur la version Desktop d’Ubuntu, notamment pour la prochaine version 13.04.

14 réflexions sur “ Le nouveau Ubuntu pour smartphones dans le détail… ”

  1. Le tout en un c’est plutôt alléchant et le concept est vraiment bien pensé.
    Par contre, le tout en un a ses limites = je me fait piquer mon joli joujou et je suis comme un couillon, surtout que 5go en version gratos peut être rapidement atteint si on déporte les données vers le nuage.

    On serait quand même assez contraint de faire des chèques pour héberger non?

    1. C’est pareil voir pire si tu te fais piquer ton PC portable, d’où l’importance d’une sauvegarde. Personnellement je l’utiliserai plus comme un ordinateur d’appoint avec un nas ou un disque branché dessus.

  2. « Les services en ligne feront également partis de l’ensemble… »
    A moins qu’un parti ubuntu se forme aux prochaines élections, « feront partie » suffira… ;-)

  3. J’ai lu que les API java d’Android ne serons pas disponible (ce qui est dommage, mais compréhensible), si l’on compile l’open jdk pour l’ubuntu phone, serait il possible de développer en java ?

  4. Sympa, dommage que ça soit réservé aux smartphones haut de gamme.
    Parce qu’1 Ghz en proc, c’est pas encore du milieu de gamme.
    Ou alors le bas de gamme a ‘achement augmenté en tarif…

Laisser un commentaire