ubuntu

Ubuntu Raring : dev news #1

Alors que la version 12.04 LTS sortait en avril dernier, le développement d’Ubuntu ne cesse d’apporter des corrections de bogues et toujours plus de stabilité ; avec la version 12.10 apparue en octobre dernier, Ubuntu apporte davantage de nouveautés. La prochaine mouture, la 13.04 « The Raring Ringtail », sortira en avril prochain ; voyons où en est son stade de développement et quelles sont les nouveautés réservées apportées pour cette prochaine version !

La convention veut que l’on utilise les numéros de versions pour désigner les versions d’Ubuntu stables, et le nom de code pour les versions instables.
Ainsi, nous respecterons cette convention et utiliserons le terme Raring pour parler de la version de développement d’Ubuntu 13.04.

 

Friends

 

Gwibber, application installée par défaut dans Ubuntu depuis sa version 10.04 LTS, a été critiquée depuis pas mal d’années sur son design et son utilisabilité. Sa présentation a changée, se voulant plus simple. Cependant, sa prise en main est toujours aussi difficile. C’est sans compter que le logiciel fonctionne mal par moments…

Ubuntu se met en tête de développer une nouvelle application écrite en Python pour remplacer celle-ci dès la version Raring, avec une nouvelle loupe remplaçant celle de Gwibber.

L’actuelle version de développement de ce futur logiciel n’a pas encore d’interface graphique — dans sa version proposée dans le PPA public, à tout le moins. Seules des commandes saisissable en console sont disponibles.

 

Fond d’écran et icônes

 

Preview icones

Quelle grande histoire que ce fond d’écran par défaut d’Ubuntu : tellement connu pour être dans les tons violets et orange et maintes fois critiqué à son dévoilement à cause de sa monotonie… En effet, les développeurs se chargent en général de changer la position de l’effet d’éclairement, sans rien de plus. De plus, de nouvelles icônes auraient dû faire leur apparition déjà dans la version 12.04 LTS, mais par faute de temps, cela ne s’est finalement pas concrétisé. C’est pour la version Raring que Canonical a décidé de concentrer ses efforts sur ces nouvelles icônes, qui remplaceront celles qui se font un peu vieillottes maintenant.

Ce fond d’écran aura droit pour la première fois depuis la création d’Ubuntu à une version haute qualité, qui aura une taille de 2,2 Mio. Cependant, ne vous attendez pas à un gros changement visuel.

Après quelques icônes d’applications dévoilées précédemment — le gestionnaire de fichiers Nautilus, le BFB, le gestionnaire de mise à jour, la Logithèque ainsi que les bureaux virtuels –, c’est au tour des loupes d’avoir de nouvelles icônes, rafraîchies, qui sont beaucoup plus arrondies que les précédentes.

 

Gestionnaire de mise à jour

 

updates-list

 

Depuis plusieurs versions maintenant, Canonical cherche à simplifier et sécuriser le processus de mises à jour, en commençant dans la version 12.10 par renommer l’application et cacher par défaut la description des mises à jour.

Il est prévu dans cette nouvelle version que la Logithèque n’affichera plus le nombre de mises à jour. De plus, une branche non-officielle a été développée pour regrouper les mises à jour par logiciel plutôt que de lister chacun des paquets pouvant être mis à jour. On pourra donc voir un seul item « Gwibber » dans la liste des mises à jour plutôt que plusieurs items « Gwibber », « Gwibber-Facebook », « Gwibber-Twitter »… Il reste à voir si cela sera prêt pour Raring.

 

Nouveaux paramètres systèmes

 

mouse and touchpad settings 363 123

 

Les paramètres systèmes sont souvent quelque chose auquel l’utilisateur lambda n’ose toucher, de peur de briser son système. C’est compliqué, moche et très souvent assez barbare ! Ubuntu profite dans sa version Raring de peaufiner ses paramètres afin de les rendre plus simples.

Pour commencer, la présentation générale de l’application « Paramètres » a changé. Les titres de catégories sont maintenant écrits en gras et ne possèdent plus d’icônes pour les distinguer. Est-ce un avantage ou un défaut ? À voir en pratique.

Le panneau « Réseaux » devient maintenant beaucoup plus simple, en affichant uniquement les informations importantes à première vue. Une petite flèche s’affiche à droite du réseau sur lequel on est connecté pour obtenir de plus amples informations. De plus, les connexions sans fil par Wifi sont maintenant classées en premier, au dessus des connexions filaires — peut-être à cause de la popularité sans cesse croissante des connexions Wifi de nos jours avec les smartphones, ordinateurs portables et tablettes.

Le panneau « Sons » se voit ajouter des boutons ON/OFF un peu partout. On peut en voir dans l’onglet général, dans celui du microphone et également dans celui des alertes. Une petite touche pour sans doute rendre le système plus aisé dans la façon de configurer les évènements sonores.

Le panneau « Souris/Pavé tactile » a été complètement retravaillé. Il est désormais beaucoup plus simple, les options étant désormais contenues dans un seul onglet, car seules les options les plus importantes sont présentes. Les autres options moins utilisées ont été retirées.

Le panneau « Imprimantes » est intégré dans les paramètres systèmes — dans le passé, c’était une application tierce. Pourtant, GNOME a mis ce panneau en place il y a déjà quelques temps maintenant… Un ancien problème d’intégration avec Ubuntu peut-être, ou un problème de stabilité ? Néanmoins, la situation est maintenant réglée.

L’état de chargement de la pile est maintenant plus joli dans son panneau « Énergie ». Une barre entièrement verte en fait la constatation d’une pile chargée, en remplacement des petits traits verts entrecoupés.

On peut également noter au passage la suppression du thème « High Contrast Inverse » qui nettoie légèrement l’onglet « Thèmes » ; Ubuntu ne se retrouve donc qu’avec trois thèmes principaux : « Ambiance », « Radiance » et « High Contrast ».

 

Tableau de bord

 

untiy animation new ubuntu laucnhpad 1304`1

 

Ah! ce Dash… Celui qui fait polémique depuis ses débuts, plus encore depuis peu la version 12.10 dû aux résultats de recherche en ligne… Néanmoins, Canonical trouve toujours des idées pour améliorer celui-ci. Et Raring n’échappera pas à la règle.

Le Dash se voit doté d’une nouvelle animation et d’un moteur de recherche plus puissant. En effet, les aperçus s’affichent maintenant à la façon d’iOS, plutôt que sur la totalité du Dash. On peut également remarquer une amélioration à son ouverture, qui est plus rapide. De plus, le moteur de recherche va se voir ajouter encore plus de sources commerciales comme Amazon. On peut ajouter aussi que le Dash va finalement avoir droit aux barres de défilement apparaissant au survol, semblables à celles des autres applications d’Ubuntu. Les erreurs de frappes seront enfin mieux tolérées et interprétées — inscrire « Fierfox » trouvera tout de même Mozilla Firefox. Pour terminer, Le paiement d’une musique ou d’une application pourra se faire directement par le Dash.

Du côté de la barre des lanceurs, l’animation qui indique qu’une application démarre est enfin instantanée. Elle débute dès le moment où l’utilisateur appuie sur le lanceur pour la démarrer, plutôt que quelques secondes après.

 

 

Qualité

 

Depuis toujours, Ubuntu est connu et apprécié pour sa simplicité, mais avant tout pour sa stabilité globale. Prenons une version LTS un mois après sa sortie : quels sont les risques de voir encore un bogue majeur provoquant une instabilité générale du système? Presque aucun, pour peu d’avoir un minimum de bon matériel. Canonical va plus loin dans cette stabilité à partir de Raring.

Une équipe dédiée uniquement à la qualité de l’interface Unity a été mise en place. Elle s’occupera uniquement de gérer et supprimer les bogues de cette interface. De plus, avec l’arrivée prochaine de Ubuntu TV et Ubuntu pour téléphones mobiles, Canonical en profite pour stabiliser et rendre plus réactif et moins lourd l’ensemble de son système d’exploitation. On peut déjà voir une amélioration de la réactivité générale du système dans la version de développement.

 

 

Version des applications

 

Pour terminer cet article, résumons les versions des différentes applications. Toutefois, n’oublions pas que la version Raring en est au stade de développement, et que les versions présentées ci-dessous ne sont pas définitives.

Unity en est à la version 6.12. Elle ne possède cependant pas encore toutes les nouveautés présentées ci-dessus.

Le noyau Linux en est à sa version 3.7.0. On devrait toutefois voir Raring venir avec sa version 3.8.

La suite de productivité bureautique LibreOffice, quant à lui, a comme version 3.6.2.2. On devrait voir LibreOffice 4.0 par défaut d’ici la sortie de Raring.

Le gestionnaire de fichiers Nautilus est en version 3.6.3. Cependant, de gros changements sont encore à prévoir. En effet, il s’agit de la version de Nautilus simplifiée par le projet GNOME ; la version de Nautilus présente dans Raring devrait cependant gérer le HUD, le a barre de menus globale et quelques anciennes fonctions de Nautilus ayant été retirées par GNOME.

Mozilla Firefox et Mozilla Thunderbird, étroitement liés dans les numéros de version, en sont à la version 18.0. Firefox devrait se voir doter d’un lecteur PDF intégré et devrait être jusqu’à deux fois plus rapide à afficher une page Web. Le début du WebRTC est également présent, pour permettre la prise en charge des webcaméras par le navigateur sans nécessiter un greffon, par exemple. Thunderbird, quant à lui, ne subit pas de grands changements, excepté des corrections de bogues.

 

10 réflexions sur “ Ubuntu Raring : dev news #1 ”

  1. Bon moi je trouve que les nouvelles icônes du Dash sont franchement immondes. C’est assez bizarre quand un truc bien est fait il fini par être retouché et ça donne un truc immonde.

    Je suis aussi contre le fait qu’ils cachent le nombre de mises à jour. J’aime bien regarder un peu le détail de la fournée du jour.

    Le bon point est pour la suppression de #Gwibber. Il est sympa mais lent, très lent … et en plus il bug. Là je teste #Hotot mais je suis pas hyper satisfait non plus. #LibreOffice 4.0 va faire du bien aussi je pense, une bonne grosse version majeure ça peut pas faire de mal, surtout celle là.

    Pour le reste j’suis ok sur les nouvelles icônes, petit rafraîchissement des interfaces et meilleur stabilité, tout ça ça me va. Et un Dash encore plus rapide et le HUD plus puissant c’est cool aussi.

    Par contre cassez vous avec les lentilles commerciales on s’en tape c’est pas du tout le public concerné … et puis franchement j’vais pas aller me payer un album en le cherchant dans mon Dash.

    Bon sinon l’article il est cool hein !

  2. « De plus, le moteur de recherche va se voir ajouter encore plus de Scopes commerciaux comme Amazon »

    En voilà du progrès…

  3. C’est sûr que c’est discutable… Personnellement j’utilise beaucoup LeBonCoin alors ça ne me dérangerais pas d’avoir un résultat là-dessus par exemple. Après ça n’intéresse évidemment pas tout le monde.

  4. C’est marrant, en voyant le croquis de l’interface de mise à jour je me suis dit, « tiens, et si on réalisait une interface graphique uniquement en croquis comme ça ? » ça pourrait être franchement rigolo. Mais peut-être que ça fatiguerait l’oeil. En tout cas, ce serait un peu original, toutes ces interfaces sont tellement les même…

    Concernant Unity lui même, bien que complètement inutilisable à la souris, c’est une merveille au clavier, donc je m’y suis fait. Problème : c’est LENT. Je veux dire, non, bien sûr, ça va bien quand on a un ordi récent, mais sur un pc qui date UN PEU (3ghz mono coeur, 1Go DDR1), c’est inutilisable. Ce qui fait que je suis bloqué à la 10.04, et c’est bien dommage.

  5. Que du bon pour cette nouvelle version :D

    Sinon seb24 tu est sur que les version impair du noyaux sont toujours des versions en développements, je peut me tromper mais il me semble que ce n’était plus le cas depuis le noyau 3.0 .

  6. Ça fait très longtemps que les noyaux linux 3.x avec x impair ne sont plus des versions de test. La version 3.7 est une version stable.

    1. L’interface GNOME classique n’est plus incluse par défaut dans Ubuntu. Cependant, oui, il sera encore possible dans Ubuntu 13.04 d’installer les ressources nécessaires pour produire cette interface. Les instructions de la documentation d’Ubuntu-FR sont toujours valides à ce sujet: Session GNOME Classique

      Je profite de ta question à propos de la session classique pour ajouter un complément d’information: le tout dernier GNOME 3.8 inclut une nouvelle interface classique, basée sur les technologies de GNOME 3.

      Ceci est réalisé à l’aide d’extensions pour GNOME Shell. Si certaines extensions existent déjà pour combler le vide laissé par l’interface classique de GNOME 2, la différence est que les extensions développées expressément pour le mode classique sont maintenues par l’équipe de GNOME ; elles seront donc entièrement fonctionnelles et immédiatement disponibles à chaque nouvelle version de GNOME.

      GNOME 3.8 ne sera toutefois pas introduit dans Ubuntu 13.04. Il faudra attendre Ubuntu 13.10 en octobre prochain, ou avoir recours à un PPA (mais celui-ci pourra peut-être provoquer des mauvais fonctionnements dans Ubuntu 13.04). D’ici-là, le « fallback mode » demeure disponible, comme mentionné plus haut.

Laisser un commentaire