Ubuntu One

Ubuntu One : Un client OS X officiel et la gestion des albums en ligne

Le service de stockage en ligne Ubuntu One est accessible à l’aide de logiciels clients sur Ubuntu, Windows, Android, et iOS. Dernièrement, Canonical a apporté deux nouveautés. D’une part, la publication d’un client pour Mac OS X et d’autre part, la possibilité de visualiser et partager ses albums photos sur l’interface Web d’Ubuntu One.

Depuis Ubuntu 9.10 The Karmic Koala, les utilisateurs ont accès à un espace de stockage en ligne grâce au service d’infonuagique (cloud) d’Ubuntu : Ubuntu One. Dorénavant multi-système, les utilisateurs de ce service ont accès gratuitement à 5 Go d’espace de stockage et la possibilité d’augmenter cet espace grâce à un abonnement. Ubuntu One permet de d’associer les ordinateurs et appareils mobiles, tels les téléphones et les tablettes, à son compte personnel pour permettre à l’utilisateur de sauvegarder ses fichiers et les synchroniser entre ses périphériques, et publier en ligne du contenu tels des photos et des documents.

Le service continue de rencontrer un certains succès. Il y a deux ans, il y avait environ un million d’utilisateurs actifs d’Ubuntu One ; ce nombre est passé à trois millions il y a six mois.

 

Ubuntu One pour Mac OS X

 

Capture d’écran 2012-12-21 à 21.37.18

 

La version bêta sortait il y a maintenant quelques mois. Aujourd’hui, c’est le résultat d’un dur et long travail de la part des développeurs et testeurs que nous pouvons apprécier.

Commençons tout de suite par souligner le fait que les testeurs de la version bêta devront installer la version finale manuellement, car la mise à jour automatique ne fonctionne qu’à partir de cette version finale. Elle porte pour numéro de version 4.0, et les quelques nouveautés sont les suivantes :

  • le service reste connecté et poursuit la synchronisation, même en fermant la fenêtre ;
  • l’icône de notification est correctement intégrée dans la barre de notification de Mac OS X — la navigation au clavier est possible ;
  • une icône pour montrer qu’un transfert est en cours a également été ajoutée ;
  • l’application prend compte les paramètres de serveur mandataire (proxy), excepté ceux poussés par un fichier de configuration automatique de proxy (les fichiers PAC) ;
  • les traductions sont incluses et ont l’avantage d’être les mêmes que celles de la version d’Ubuntu.

Le client pour Mac OS X est disponible sur le site Web d’Ubuntu One. Cependant, n’espérez pas voir cette application dans l’App Store d’Apple. Ce n’est pas dans les projets des développeurs.

 

Albums photos

 

Capture du 2012-12-21 21:05:13

 

Son espace de stockage Ubuntu One est aussi accessible à l’aide d’une interface Web, utilisable à partir de n’importe quel navigateur Web. Ceci est intéressant pour ceux qui n’ont pas la possibilité ou qui ne souhaitent simplement pas installer de client dans leur système d’exploitation, ou qui utilisent fréquemment des postes de travail qui ne sont pas le leur.

Une nouveauté vient s’ajouter aux différentes fonctionnalités présentes dans l’interface Web : la visualisation d’albums photos. Une fois l’onglet « Photos » ouvert, on se retrouve devant une interface très intuitive. Les photos de l’utilisateur sont affichées par album, et il peut aisément utiliser la navigation au clavier. De plus, un bouton « Panorama », servant à faire défiler toutes les photos présentes dans Ubuntu One, est disponible. On peut également partager une photo sur Facebook et Twitter ou à l’aide d’un hyperlien, en sachant que ce lien peut être désactivé à tout moment par le propriétaire et qu’il peut en recréer un nouveau. Enfin, l’utilisateur a la possibilité de partager un album entier.

Pour un exemple d’un album partagé à travers Ubuntu One, voyez l’album de System76.

 

———-

Lien officiel : https://one.ubuntu.com/downloads/mac/

9 réflexions sur “ Ubuntu One : Un client OS X officiel et la gestion des albums en ligne ”

  1. Apparemment les linux non Ubuntu peuvent faire tourner Ubuntu One. Mais c’est une galère pour l’installer…
    Le développement de Ubuntu One sur une plate-forme a été fait suivant la demande. La demande la plus importante était pour Windows, ils ont ensuite fait une appli pour Ios puis pour Android et pour finir par le support pour OS X.
    Si il y a une demande pour une distribution ils feront sûrement le développement.

  2. Il ne doit pas y avoir grand chose à faire pour porter Ubuntu One sur une autre distribution GNU/Linux non ? Pourquoi ce qui marche sur Ubuntu ne fonctionnerait pas ailleurs ? À moins que parmi les dépendances du client il y ait pleins de morceaux d’Unity ?

    1. Je viens de jeter un oeil aux dépendances, par curiosité. Je ne vois pas grand chose qui dépende vraiment d’Ubuntu uniquement: plusieurs bibliothèques liées au fonctionnement de Ubuntu One et l’outil de connexion Ubuntu Single Sign-On. Bref, je pense que le gros du travail serait sans doute de créer des paquets pour d’autres distributions. Mais ça, c’est la tâche des créateurs de paquets de chacune des distributions.

      1. Merci pour ces explications. C’est bien ce que je supposais, il n’y a rien d’autre à faire pour porter Ubuntu One sur une autre distro que de maintenir un paquet. On peut donc supposer que d’autres versions de GNU/Linux auront leur propre version du client quand il y aura des utilisateurs qui seront vraiment intéressés.

        1. Je dis ça sous toute réserve, cependant, car je ne suis pas codeur ni packageur. À vue de nez, il me semble qu’il n’y a rien de réellement fortement dépendant à l’environnement Ubuntu. Mais quelqu’un de plus calé à ce sujet pourrait constater que, par exemple, Ubuntu apporte des modifications spécifiques dans une bibliothèque standard qui rendraient un portage du client Ubuntu One vers une autre distributions. Ou qu’une dépendance que je n’avais pas vue est spécifique à Ubuntu. Bref, il ne s’agit pas nécessairement simplement de dézipper les paquets deb pour les reconstruire autrement.

          Quant à « On peut donc supposer que d’autres versions de GNU/Linux auront leur propre version du client quand il y aura des utilisateurs qui seront vraiment intéressés », je dirais qu’il s’agit là du travail des packageurs de chaque distributions. Donc, si un utilisateur de Fedora, par exemple, souhaitait disposer du client Ubuntu One dans sa distribution, il faudrait qu’il le fasse lui-même ou qu’il demande à un packageur de Fedora de le faire. Les sources sont disponibles dans Launchpad; il reste à créer les paquets.

  3. Qui va s’embêter à créer un paquet Ubuntu One pour son système autre qu’Ubuntu ? Nous sommes dans un monde ou chaque « entreprise » veut avoir ses propres outils. Ubuntu utilise son propre bureau, Gnome va créer son propre système…

    1. Ça serait très étonnant que GNOME crée son propre système car ça nécessiterait d’avoir des serveurs capables d’accueillir la masse gigantesque de données utilisateurs et je ne pense pas que la Fondation GNOME en soit actuellement capable… De plus, si ce projet devait voir le jour, je suppose qu’ils réutiliseraient très majoritairement le code d’Ubuntu One pour le client.
      Très franchement, je pense que ce n’est plus qu’une question de temps avant que ce logiciel arrive dans les dépôts d’autre distribution (voir les messages plus haut).

      1. Je doute qu’un portage officiel soit fait d’ici peu. Le service a été porté pour les utilisateurs de Ubuntu qui utilise en parallèle d’autres systèmes d’exploitations. Rare sont les utilisateurs d’Ubuntu qui utilisent en parallèle un linux non-Ubuntu.
        Ubuntu One est mis en place pour créer un écosystème Ubuntu. Ce n’est pas une solution cloud « universel » comme dropbox par exemple.
        Je pense que les utilisateurs de fedora par exemple auront plus d’avantage à utiliser dropbox plutôt que Ubuntu One.

Laisser un commentaire