Baniere

DELL: le même PC moins cher sur Ubuntu que sur Windows

Contrairement au système d’exploitation Windows de Microsoft, Ubuntu est gratuit. Mais il n’est pas rare de trouver des machines sous Ubuntu au même prix, voire plus chères, que les machines sous Windows. Les choses ont l’air de changer chez Dell avec le Vostro 2520.

C’est quand même agréable de voir des ordinateurs avec Ubuntu préinstallés. On a l’impression que le bug n°1 d’Ubuntu est en bonne voie d’être corrigé.

Malheureusement, tout n’est pas rose. Il y a encore du chemin à faire. En effet, les constructeurs vendent des machines identiques parfois plus cher avec Ubuntu qu’avec Windows. Certains installent aussi Ubuntu dans des ordinateurs d’entrée de gamme et sans réel soutien technique. Pour l’anecdote, cette démarche a été clairement avouée par Asus lors de l’Ubuntu Party 12.10 à Paris. Puisque Ubuntu est gratuit, le constructeur installe donc la distribution dans des machines d’entrée de gamme afin d’offrir un ordinateur au prix le plus bas possible. Heureusement, Asus a compris qu’il fait fausse route, et il est en train de revoir sa stratégie.

 

Le constructeur Dell, avec le Vostro 2520, propose d’avoir soit Windows soit Ubuntu comme système d’exploitation. Ce qui est intéressant, c’est que l’ordinateur est moins cher lorsque livré avec Ubuntu ! L’assembleur retire en effet le prix de la licence de Windows.

Canonical et Dell partagent plusieurs projets ensemble. Il y a, par exemple, les magasins Dell en Chine dont une partie des étalages est réservée aux ordinateurs Dell installés avec Ubuntu. Il y aussi le projet Sputnik, dont le fruit est un ultrabook (Dell XPS 13 édition développeurs) avec Ubuntu préinstallé. Ce projet, qui a pour cible les développeurs, a été initié par Dell en collaboration avec la communauté des utilisateurs d’Ubuntu. Disponible aux États-Unis et au Canada à partir du 11 décembre, nous reviendrons sur l’ultrabook résultant du projet dans un prochain article.

 

Vostro 2520

L’ordinateur portable de Dell a comme caractéristiques:

  • Écran: 15,6″
  • Processeur: Intel Celeron Dual Core B820 (1.70Ghz)
  • Mémoire vive: 2Go
  • Disque dur: 250Go
  • Système d’exploitation: Windows 7 ou Ubuntu 11.10

Le modèle avec Ubuntu est moins cher : 299$ contre 369$ pour le modèle avec Windows 7 — les prix incluent les rabais en vigueur.

 

 

On retrouve malheureusement la même stratégie que chez Asus : Ubuntu est installé dans le modèle d’entrée de gamme.

Cependant, c’est intéressant de voir sur le site du constructeur les deux offres côte-à-côte. On constate directement l’impact de la licence de Windows sur le prix d’achat de la machine.

 

Source : iloveubuntu

16 réflexions sur “ DELL: le même PC moins cher sur Ubuntu que sur Windows ”

  1. Très bon article. Ca fait plaisir de voir que le secteur de linux se débloque et devient beaucoup plus publique. Je viens d’acheté il y a quelques mois un Acer Aspire v5 pour y installer Ubuntu, mais sur mon prochain ordinateur, je réfléchirais à prendre un Dell Ubuntu. Je vois aussi que Ea Games commence à s’intéresser à ce système… Peut-être que les Sims 4 seront officiels sur Ubuntu. O:)

  2. ils progressent che Dell :)
    la dernière fois qu’ils ont proposé un portable préinstallé avec ubuntu, il était plus cher que la version windows…

  3. Ils progressent soit, mais l’ordinateur devient « ships fast » quand on ajoute Windows 7 … serait-ce un message subliminal de la part de Dell ?

    1. Subliminal? je ne saurais dire. Mais sans doute « fast ship » (envoi rapide) car l’ordinateur est monté de base avec Windows dans la ligne d’assemblage, puis il doit être personnalisé (à la main ou sur une autre ligne) pour en retirer Windows, retirer la licence et installer+personnaliser Ubuntu.

  4. « Préinstallée », « avouée », guillemet quand tu cites Asus, et j’en passe

    Article intéressant mais gaffe à la forme, ça gâche le message ;-)

  5. voir plus cher
    > voire

    une machine a prix le plus bas possible.
    > à

    Canonical et Dell partage plusieurs projets ensemble.
    > Canonical et Dell partagent plusieurs projets.

  6. Ne confondez pas la situation aux USA avec celle en Europe ! En France, le fabricant montre toujours une mauvaise volonté patente à vendre ses machines grand public sans os. Le jour ou M. Dell se décidera enfin à proposer de vraies alternatives, je pense qu’il gagnera une bonne clientèle.

    Maintenant vu la politique actuelle de microsoft de squizzer ses partenaires et de fermer son os aux concurrents, je suis surpris de voir la faible réaction des fabricants. Mais tant pis pour eux…

  7. C’est très bien… actuellement. Vous avez envie de payer plus pour acheter du matériel certifié linux alors qu’il sera le même ? Ma première install date de 1996 et les choses progresses, doucement. Android est une méga avancée, même si elle ne s’appelle pas linux. MacOS tourne sous linux, vous avez oublié ? Ne faites pas une soustraction de tarif, mais une économie avec une échelle qui grandit…

    1. Le noyau de Mac OS X n’est pas un noyau Linux, mais bien un noyau dérivé de la famille BSD. Du matériel compatible avec Mac OS X ne sera donc pas nécessairement pleinement pris en charge, puisque le noyau est différent.

      Mais Android est effectivement basé sur un noyau Linux. Cependant, Android est généralement présent dans du matériel embarqué, comme les téléphones mobiles, les téléviseurs/set-top boxes et des consoles de jeux. Il s’agit généralement donc de machines que l’on ne modifie pas beaucoup et qui ont du matériel adapté. Le Chromebook fait sans doute figure d’exception. Du coup, peut-on espérer voir apparaître du matériel « certifié pour Android » que l’on pourra estimer compatible avec l’ensemble des systèmes à base de noyau Linux? dans l’état actuel des choses, j’en doute.

      Quant à une « certification Linux », ça peut être intéressant. Certains fabricants affichent déjà une compatibilité avec les systèmes Linux — je pense, entre autre, à Lexmark, qui affiche un petit manchot sur ses boîtes d’imprimantes. C’est facile d’être compatible avec Linux quand on utilise des pilotes génériques, des méthodes génériques. Ça devient davantage difficile quand le fabricant préfère écrire des pilotes propriétaires et des outils propriétaires, qui ne peuvent alors généralement pas être livrés préinstallés avec les systèmes d’exploitation: comme pour Windows, il faudrait qu’un administrateur installe des logiciels/pilotes supplémentaires.

  8. ALBRECHT confond Linux et UNIX. Quoiqu’il en soit, OS X se base sur Unix, mais avec plein d’ajouts propriétaires et une politique des plus… incarcérantes pour l’usager.

  9. je recherche un portable pour ma compagne, sans marque mais que je puisse installer un logiciel de mon choix, . barre, on devrait trouver cela sans trop de problème mais je ne vois que des constructeurs qui veulent la poire et le fromage. Le tout en s’inspirant des études de ceux qui font le boulot à leur place, tout en leur collant un brevet la plupart du temps.
    Pourquoi, l’argent des portables vendu avec Ubuntu ne reviendrait pas aux logiciels libre, mais je rêve.
    Au fait Adopi à été repoussé par l’absentéiste des ministres, ce qui veux dire que finalement le cumul, moi qui suit contre, il peut avoir du bon. Les charlots pourraient avoir un peu plus de tête.
    Quand ils sont absent à l’assemblée, ils ne peuvent pas voter à main levé.
    Le vote d’un, « Manchot », par exemple.
    Pour ma question, je vous laisse le choix de me répondre en vous remerciant.

Laisser un commentaire