IMG_20121102_160543

Test : Ubuntu sur Nexus 7.

Ubuntu a été récemment porté sur la Nexus 7, la tablette tactile développée par Google et Asus. En plein développement, voyons ce qu’on peut en faire en compagnie d’Ubuntu.

C’est en octobre 2011, à l’UDS 12.04, que Mark Shuttleworth annonce le portage d’Ubuntu sur téléphones mobiles, téléviseurs et tablettes.

 

 

Un an plus tard, lors de l’annonce de Ubuntu 13.04 « The Raring Ringtail », on apprend que le portage vers la tablette Nexus 7 a débuté et servira de tablette de développement.

Nexus 7 ? quezaquo ?

 

 

En juillet 2012, Google, en partenariat avec Asus, sort une tablette au format 7 pouces.

La Nexus 7 est victime d’un franc succès ; en effet, sa taille peu commune dans le segment, son prix et sa configuration font d’elle une tablette appréciée des consommateurs. Elle plaît tant au public que certaines firmes se retrouvent littéralement paumées.

Caractéristiques techniques :

  • Écran de 7” avec une résolution de 1280×800 HD (216 ppi)
  • Webcam de 1.2MP
  • Dimension: 198.5 x 120 x 10.45mm
  • Poids: 340g
  • WiFi 802.11 b/g/n
  • Bluetooth
  • 16Go ou 32Go de stockage interne ( la version 8Go n’est plus commercialisée )
  • Processeur Quad-core Tegra 3 Nvidia
  • 1 Go de RAM
  • 1 port Micro USB
  • 4325 mAh (9h d’autonomie en lecture vidéo)
  • Microphone
  • Technologie NFC (Android Beam)
  • Accéléromètre / GPS / Magnétomètre / Gyroscope

 

Installation

Un tutoriel est disponible dans le wiki d’Ubuntu, mais il est en anglais. Nous publierons prochainement notre tutoriel, mais faisons d’abord le point.

Pour l’installation, il faut donc disposer d’une tablette Nexus 7 et d’un ordinateur fonctionnant avec Ubuntu (en version 12.04 ou ultérieure) et le logiciel Ubuntu Nexus7 installer.

L’installation est remarquable par sa simplicité : on lance le logiciel, il télécharge la dernière image d’installation d’Ubuntu pour Nexus 7, puis il la transfère sur la tablette. Ensuite, c’est la Nexus 7 qui prend le relais et finit l’installation comme une grande.

 

Interface

Lorsque l’installation est terminée, on atterrit sur le bureau d’Unity.

On peuT naviguer dans l’interface avec les capacités tactiles de l’écran ; un clavier apparaît lorsqu’on fait une saisie. L’utilisation se révèle plus pratique avec un clavier et une souris branchées sur le port micro-USB de la tablette. En effet, l’absence du double-clic et du clic-droit, et le défilement accessible seulement à l’aide des barres de défilement rendent l’interaction tactile encore peu pratique pour l’instant.

 

Système

Ubuntu tourne en version ARM. Il reconnaît les quatre cœurs du Tegra 3 ainsi que les 1Go de mémoire vive.

Sur le modèle 16go, on dispose d’environ 14Go d’espace libre.

Le système peut rejoindre les réseaux sans fil Wifi ainsi que les périphériques Bluetooth. La webcam, l’accéléromètre et le capteur de lumière ne sont pas pris en charge pour le moment.

On peut installer les logiciels qui sont disponibles en version ARM. Les mises à jour sont cependant désactivées ; pour mettre le système à jour, il faut refaire une installation à neuf.

 

Performance et utilisation

Le système souffre de la comparaison avec Android précédemment installé. Il ne rame pas, mais il manque de réactivité. Les performances de la tablette ne sont pas pleinement utilisées. Mais on vous rassure, ça va s’améliorer.
Rhythmbox étant installé, on a accès à sa bibliothèque musicale, et la lecture de musique se fait sans problème. Idem pour les photos avec Shotwell. C’est moins rose pour les vidéos, que soit avec Totem ou VLC : on ne peut lire de vidéo quel que soit le format, les codecs vidéo n’étant pas tous portés vers cette mouture en version ARM.

Concernant Internet, on peut naviguer sans problème avec Mozilla Firefox, installé par défaut. Cependant, le constat reste décevant en ce qui concerne la lecture de vidéos à partir de sites Web : celles proposées en format HTML5 saccadent, alors que celles disponibles en format Flash ne peuvent simplement pas être lues.

 

Conclusion

Ubuntu sur Nexus 7 est en plein développement, et il faut avouer qu’il y a encore bien du travail à accomplir. Mais il faut relativiser cette critique : nous sommes au début du développement. Le système est quand même opérationnel.

Ubuntu a réservé un cycle de développement pour l’optimisation. Des améliorations sont prévues pour la gestion des processus, de la batterie, la réactivité du système, etc. L’équipe derrière le projet va aussi rendre Unity plus fonctionnel dans cet environnement tactile, mais le développement d’une interface adaptée pour la tablette commencera une fois la Nexus 7 optimisée.

Je vais tout de même finir par une note positive, car c’est quand même génial de pouvoir accomplir ces activités tout en étant affalé dans le canapé :

  • surfer sur le Net avec notre Mozilla Firefox configuré avec la fonctionnalité Sync ;
  • gérer son serveur à l’aide de SSH ;
  • démarrer une vidéo avec VLC (ah oui, nan, c’est pas possible pour l’instant).

Bref : tout ce qu’on peut faire chez la concurrence, tout en ayant la simplicité d’Ubuntu.

C’est prometteur !

13 réflexions sur “ Test : Ubuntu sur Nexus 7. ”

  1. C’est très bien de rappeler quelques petites choses. D’abord, c’est un projet qui est en développement actif et qui n’en est qu’à ses débuts. On ne peut pas s’attendre à un système entièrement fonctionnel et au top de ses performances dès les premières étapes du développement. Je doute donc qu’à cette étape, ce soit le point le plus important à évaluer.

    L’autre point à rappeler, c’est qu’il s’agit d’une version ARM. Les programmes prévus pour Ubuntu devront être aussi portés vers l’architecture ARM afin d’être installés dans la tablette Nexus 7. Un programme « pour Ubuntu » ne pourra donc pas nécessairement être installé/être compatible avec Ubuntu pour Nexus 7. Ce qui explique, entre autre, le manque de codecs propriétaires et le lecteur Flash.

    Bref, ce qui est positif, c’est effectivement d’avoir un système fonctionnel et facile à installer. C’est un bon premier pas dans la voie. Maintenant, il reste à mieux bâtir un écosystème logiciel autour de cela et améliorer les points noirs, tel les performances et l’interaction utilisateur en mode tactile.

    1. Exactement ! C’est d’ailleurs les principales causes du test, pas mal de sites d’actu (or Ubuntu) on parlé de ce portage en oubliant de signaler qu’elle est développement et donc loin d’être fonctionnelle. Ça peut paraître absurde de faire un test d’une plateforme en développement, mais dans ce cas là c’est plutôt pour remettre les choses dans le contexte.

      Je te remercie pour la relecture. L’article se porte mieux ainsi. J’ai vu mes erreurs, je ferai plus attention la prochaine fois.
      Par contre au sujet des vidéos je doute que ce soit à causes des drivers, je peux les installer et gstreamer tourne. Je pense plus que c’est un problème d’accélération graphique, un rapport de bug a été fait https://bugs.launchpad.net/ubuntu-nexus7/+bug/1072661.
      Et tu as corrigé mon super jeux de mot avec Apple: pommée -> paumée. ^^

    1. Nop pas pour l’instant, faudra sûrement attendre le prochain cycle de développement. Car celui-ci est axé sur l’optimisation du système.

      1. Il me semble qu’il a été clairement dit à l’UDS qu’il n’est pas question de faire une interface dédiée aux tablettes : c’est Unity qui évoluera pour être plus user-friendly sur tablette mais ce sera le même sur desktop. Reste à savoir si c’est bien raisonnable de penser qu’on utilise un écran 24″ non tactile de la même façon qu’un écran 7″ tactile, mais c’est un autre débat…

        Donc la bonne réponse à orfeo34 devrait plutôt être : « Non, et ce n’est pas prévu à court ou moyen terme. Il est cependant très probable que l’interface actuelle (Unity) évolue pour être plus adaptée aux petits écrans tactiles mais ce n’est pas prévu dans le cadre de la 13.04″.

  2. Effectivement, aucune interface tactile n’est prévu pour l’instant. Seulement il a été dit que l’interface actuellement sur la Nexus ne sera pas l’interface qu’on aura au final. De plus lors d’une conférence plénière sur le design, il a été dit que chaque devices à sa propre utilisation, on n’utilise pas un ordinateur comme on utilise une tablette ou une tv (logique). Leur bouleau est donc d’adapter le design de l’interface en fonction de l’appareil.
    J’en ai donc déduis que la tablette aura sa propre interface qui sera basé sur Unity mais adapté à une utilisation tactile.

    As-tu la source de ce que tu dis ? Ça m’intéresse, car apparemment on n’a pas entendu le même son de cloche…

        1. Au lieu de dire « Leur bouleau est donc d’adapter le design de l’interface en fonction de l’appareil », tu ne voulais pas plutôt dire « Leur boulot est donc de concevoir une interface qui s’adapte en fonction de l’appareil » ? Si tel est le cas, ma source ne t’avance effectivement en rien car si elle permet d’affirmer* qu’il n’y aura qu’une version de Unity (et plus généralement qu’une version de Ubuntu) quel que soit le type de device, elle ne permet pas de savoir si Unity s’adaptera automatiquement au type de device pour proposer une présentation adaptée ou bien si ça sera la même présentation quel que soit le type de device.

          * sous réserve qu’elle soit exacte.

          1. Je t’avouerai que tu m’as un peu perdu ^^. Pour moi ils vont se servir d’Unity et l’adapté en fonction de l’appareil.
            Ils vont le faire pour Ubuntu TV ( cf: rapport sur la session de l’UDS). Dans leur TODO list c’est indiqué: faire un dash TV, un lanceur TV, des indicateurs TV…
            Rien n’ai planifié pour la tablette mais je pense que sa va être le même procédé.
            Faut que je retrouve la session design, elle a duré 15min mais elle expliquait pas mal de choses.

  3. Tu as raison, ce post de MS le confirme (http://www.markshuttleworth.com/archives/820) : « […] while the interface for each form factor is shaped appropriately […] ». Tout en restant « Unity cohérent » d’un device à l’autre : « Unity’s core elements are arranged in exactly the way we need to create coherence across all of those devices ».

    La question qui reste est : une tablet edition, une desktop edition, etc… ou bien une seule version de Ubuntu 14.04 avec un Unity qui s’adapte au device sur lequel il est installé (un peu comme un geometry manager adapte la taille et l’arrangement des widgets à la taille de la fenêtre englobante) ?

    MS n’est pas très clair là-dessus (du moins dans ce que j’ai pu lire).

    Bon, ceci dit, il y aussi toutes les applis à adapter à ces différents types de device ; ça me paraît une tâche plus vaste encore…

    1. Je n’ai pas de réponse concrète à te donner, sinon ceci: ça reste Ubuntu. Cela dit, c’est Ubuntu en version pour processeurs ARM. Du coup, la logithèque disponible devra être une logithèque pour architecture ARM. Si Plasma-active est disponible pour des systèmes ARM, alors je ne vois pas pourquoi il ne pourrait pas être installé là-dessus.

Laisser un commentaire